Une organisation au taquet


calendrier 2 octobre 2017

conseils-pour-organiser-son-mariage

Un mariage, ça se prépare. Des semaines, des mois, parfois même, pour certains, des années à l’avance. Et c’est bien connu, rien ne sert de courir, il faut partir à point. Ce qu’on essaie de vous dire par là, c’est qu’en y consacrant le temps qu’il faut et en respectant quelques règles de base, vous vous en sortirez haut la main.

Dubitative ? On a rencontré une pro en la matière, Enora, un paquet de jolis jours au compteur, qui nous a livré, en exclusivité ses 5 bottes secrètes. Suivez-les à la lettre et votre plus belle journée se passera comme sur des roulettes !

Parole de wedding coach.

1 – Assurez-vos arrières

Premier point : ne vous engagez jamais, au grand jamais, auprès d’un prestataire à l’aveuglette. C’est-à-dire sans au moins un contrat ou un devis bien détaillé, signés des deux côtés.

Pourquoi ? Tout d’abord, car c’est une preuve que le pro est sérieux (sur le papier en tout cas : en règle, déclaré, etc.). Mais aussi et surtout parce qu’en cas de pépin, vous avez un engagement écrit sur lequel vous appuyer. Votre photographe ne peut par exemple pas débarquer comme une fleur à l’Église alors qu’il a été convenu qu’il couvrirait l’événement dès la mairie et votre maquilleuse se mettre en mode freestyle le matin du Jour J puisque vous aurez eu droit à un essai un mois avant, validé ensemble. Vous voilà blindés, vous pouvez dormir sur vos deux oreilles !

2- Jouez sur l’esprit d’équipe 

Vous allez vite vous rendre compte que la weddingsphère est petite. Quand on parle de créateurs, prestataires et fournisseurs de qualité bien sûr.  N’hésitez donc pas à les questionner les uns sur les autres. Menez votre enquête pour savoir s’ils se connaissent, mieux s’ils ont déjà travaillé ensemble. Si vous avez eu le nez creux, les réponses devraient être positives. L’avantage ? Vous aurez à votre disposition une team. Qui dit équipe, dit bonne ambiance et petits coups de main très utiles le Grand Jour. Imaginez : votre traiteur fait sauter les plombs entre le fromage et la pièce montée, votre super DJ qui maîtrise le rayon branchements vole spontanément à son secours. Sans même que vous n’ayez à lever le petit doigt.

3- Tout est dans le timing

Vous disposez d’une seule petite journée + soirée pour caser la mairie, l’église/la cérémonie laïque, la séance collective de clichés, les réjouissances gustatives, les discours (parfois fleuves), les festivités sur la piste de danse… Autant vous dire que non seulement ça passe à une vitesse folle mais que si l’un a le malheur de déborder sur l’autre, le retard va s’accumuler et ce sera forcément au détriment des vos incontournables voeux ou de l’envolée lyrique de Tata Jeanine… Pour cadrer tout ça, c’est simple : préparez un déroulé complet, minuté (en gardant une marge de sécurité). Demandez à chaque intervenant (pros et proches) de combien de temps exactement il a besoin. Et respirez !

4- Affichez vos couleurs

Simplifiez-vous la vie. D’autant que la clé d’un joli mariage, c’est l’harmonie. Inutile de passer des heures sur Pinterest à la recherche de mille et une idées déco. Partez d’une thématique, d’une gamme couleurs et déclinez. Prenez bien le temps de choisir ce qui vous plaît et gardez impérativement cette ligne de conduite jusqu’au bout. Ça commence d’entrée de jeu avec le save-the-date et/ou le faire-part, les leaders de votre papeterie spéciale Jour J (menu, plan de table, livret de cérémonie, marque-place, étiquettes…) puis ça continue avec les fleurs, vos tenues et accessoires, ceux de vos témoins de choc/précieuses demoiselles d’honneur/craquant cortège, la déco de vos tables et de votre bolide de mariés… (on en passe) et ça se termine avec les remerciements et petites attentions post-festivités.

5- Désignez un capitaine 

Pas de langue de bois, l’organisation d’un mariage, c’est un sacré boulot. Si vous pilotez ça vous-même, sans déléguer un minimum à des personnes de confiance, attendez-vous à devoir être partout le jour venu, à checker en permanence que tout se déroule selon vos plans millimétrés et donc forcément à nettement moins en profiter… Les solutions ?

– avoir un bras droit : votre maman, soeur, best friend, demoiselle d’honneur, au choix. Quelqu’un sur qui vous pouvez vraiment compter, qui aura suivi les préparatifs de très près et prendra les rênes le D-Day.

– le nec plus ultra : la wedding planner. Un investissement côté budget, certes, mais aussi un soulagement et un vrai gain de temps. Une fidèle alliée dont l’expérience vous évitera bien des situations catas. Inutile de vous préciser que vous devez avoir un feeling de compète avec celle à qui vous décidez de confier les clés du plus beau jour de votre vie.

 



Laisser un commentaire



huit − = 2