Les questions les plus insupportables de vos invités


calendrier 16 mars 2018

questions-insupportables-des-invites-a-un-mariage

Ah vos chers convives et leur tact légendaire ! Certains ont l’art et la manière de vous balancer, durant les préparatifs, des petites phrases qui ont sur vous l’effet d’une bombe. Déjà parce que leurs interrogations sont dénuées de sens, stupides ou carrément gonflées et que votre situation de futurs mariés débordés ne vous aide pas franchement à prendre les choses avec philosophie.

On a classé les questions qui ont particulièrement le don de vous faire dégoupiller en un agaçant top 10. Un cocktail explosif assorti de réponses à dégainer du tac au tac.

1. Alors les préparatifs, ça avance ?

Vous êtes dedans jusqu’au cou depuis des mois et peu importe le moment choisi pour s’en enquérir, ce sera toujours le mauvais. Que rétorquer ?

– un “oui” laconique pour clore immédiatement le sujet ;

– un “ça va” flou assorti d’un grand sourire mystérieux en mode “c’est une surprise” ;

– un exposé en 3 parties sur l’état précis de l’avancement à l’instant T, prenant ainsi l’interlocuteur à son propre piège ?

Piochez.

2. Finalement, on sera deux, ça ne vous embête pas ?

Même si vous avez eu des annulations entre-temps, faites sentir à l’hôte mal poli que la nouvelle n’est pas super bien accueillie avec un agréable : “aucun souci, vous partagerez votre siège et votre repas !”

3. Ah mince, il fallait répondre au faire-part ?

Dans ce cas, seule l’ironie va vous sauver – et peut-être déclencher une soudaine prise de conscience de l’absurdité de la remarque.

“Non bien sûr, on s’est amusés à vous glisser un coupon-réponse dans l’enveloppe et à activer l’option de la confirmation de présence uniquement pour le plaisir.” 

4. Est-ce que vous pourrez venir nous chercher à la gare/aéroport le matin du mariage ?

Là il faut être habiles en leur proposant directement une autre solution. En l’occurence : on vous invite à aller consulter la rubrique covoiturage de notre site de mariage, vous trouverez sûrement des âmes charitables invitées elles-aussi pour vous rendre sur le lieu de nos festivités.

5. Mais pourquoi vous stressez comme ça ? 

Venant forcément de quelqu’un qui n’a jamais organisé un mariage de 100 personnes. Les potes – trop – relax qui ajoutent d’ailleurs très souvent le fameux : “ça va, vous êtes large !!” Mettez-vous à énumérer lentement tout ce qu’il vous reste à faire et le timing correspondant, ça devrait les calmer.

6. Je suis placé(e) où sur le plan de table ?

Des heures de prise de tête avec Monsieur pour parvenir à un résultat acceptable pour les deux partis. Allez, on vous autorise le joker pour celui-là. Ne répondez pas.

7. C’est à quelle heure/quel endroit ?

Comment peuvent-il oser ?? Malheureusement, c’est ainsi : vous aurez beau l’écrire sur le faire-part, le préciser sur votre site de mariage, le dire à haute et intelligible voix, certains n’imprimeront pas. Alors préparez-y-vous car vous n’y couperez pas. Notre conseil : prenez une grande inspiration et répondez le plus froidement possible. Si la demande vous a été formulée par texto, envoyez le lien brut vers votre site sans petit mot d’accompagnement. A priori, la question ne devrait plus vous être posée.

8. Vous avez checké la météo pour demain ? 

Jouez les futurs époux qui débarquent de la lune et refilez-leur le problème à régler. “Ah tiens, non dis donc, on n’y avait pas pensé ! Vous avez une idée de plan B en cas de pluie torrentielle à nous suggérer ?” La conversation devrait s’arrêter là.

9. Et le bébé, c’est pour quand ?

Les gens raffolent de ce genre de petite question très indélicate et tout particulièrement lorsqu’ils s’adressent à de jeunes fiancés. Pour beaucoup encore aujourd’hui, mariage = enfant(s). Et dans cet ordre précis, s’il vous plaît.

Notre reco : si vous êtes mal à l’aise avec le sujet (bébé en route mais trop tôt pour le dire, en plein essai ou pas de souhait de fonder une petite famille), utilisez la formule magique : “on ne sait pas.” Puis renvoyez la question tel un boomerang  – ou une variante dans le même style : “et vous le mariage, et vous la retraite, et toi les notes ?” –  à celui ou celle qui vous l’a posée. Gentillette vengeance.

10. Je peux voir ta robe ?

Invoquez tout d’abord l’effet waouh dont vous rêvez pour le Grand Jour puis soyez fermes : seules les personnes habilitées par vous-même auront cet immense privilège (maman et demoiselles d’honneur). Point barre. Une main de fer dans un gant de velours !

*** Pépites bonus :

On a le temps de faire la sieste entre la cérémonie et le cocktail ?

Vous pouvez me mettre à une table composée uniquement de célibataires ?

C’est quoi déjà la date de votre mariage ?

 

 



Laisser un commentaire



− 1 = quatre