Inviter les fumigènes sur ses photos de mariage


calendrier 30 janvier 2019

On les a vu colorer des milliers de wedding clichés l’année passée. Les smoke bombs, comme les appellent nos amis anglophones, ces joyeuses grenades inoffensives existant dans presque toutes les couleurs de l’arc-en-ciel, ont récemment séduit un paquet de jeunes époux. Leur atout ? Un sacré potentiel décoratif qui transforme des photos de mariage tradi en images arty. Et selon Pinterest, la déferlante n’est pas près de s’arrêter en si bon chemin… 2019 sera placée sous le signe des Jours J colorés ! 

Tentés de pimper vos clichés avec de la fumée flashy ? On vous en livre le mode d’emploi.

1. Parlez-en avec votre photographe

Réaliser une séance photo avec un écran de fumée en guise de décor, ça ne s’improvise pas. Assurez-vous donc d’abord que votre pro est à l’aise avec le concept et – encore mieux pour obtenir un résultat qui en jette si vous n’avez pas encore trouvé LE photographe – que l’exercice lui est familier.

2. Choisissez le lieu avec soin 

Pour éviter qu’un accident ne vienne gâcher les festivités, prenez toutes les précautions qui s’imposent. La première : opter pour un décor extérieur, situé dans un endroit dégagé (oubliez la forêt touffue) et isolé (fuyez le centre ville). L’idéal : un grand champ. On vous l’accorde, tout le monde n’a pas cela sous le coude mais c’est une condition sine qua non. L’autre raison qui doit vous pousser à choisir un tel arrière-plan est artistique : plus le décor sera uni et monochrome, plus la couleur de vos smoke bombs ressortira.

fumigenes-photos-mariage

Source et crédit : Justine Milton

3. Demandez l’autorisation

Les fumigènes ne sont en théorie formellement interdits que dans les stades. Nul besoin donc a priori d’obtenir un quelconque feu vert administratif pour les utiliser dans un lieu privé le Jour J. Mais si par exemple le champ que vous envisagez se situe dans le domaine de votre futur lieu de réception, on vous conseille vivement d’en glisser un mot au propriétaire.

4. Réfléchissez bien à votre choix de couleurs

Souhaitez-vous colorer votre séance photo de couple ou les sessions en groupe (avec vos témoins et demoiselles d’honneur par exemple) ? En fonction, partez sur :

– une seule et même couleur de fumigène pour tous les deux ou deux teintes opposées (cela peut être celles de votre thématique) ;

– un joli dégradé ou 3/4 couleurs différentes maxi.

fumigenes-mariage

©Ross Hurley, source : Rock my wedding

5. Ne les achetez pas n’importe où

On sait combien c’est tentant d’aller au moins cher lorsque l’on a un wedding budget serré mais ne lésinez pas sur la qualité, il en va de votre sécurité. On vous a déniché un site français où en commander les yeux fermés.

6. Renseignez (entraînez) -vous avant

Épluchez la notice d’utilisation et les consignes de sécurité. Idéalement, faites quelques tests dans votre jardin pendant les préparatifs. Sachez que vous aurez le choix entre plusieurs types de smoke bombs : à friction, à goupille, à mèche et à poser au sol ou tenir en main.

7. Manipulez-les avec précaution

Les fumigènes sont censés n’être ni toxiques ni polluants mais il vaut tout de même mieux éviter de respirer la fumée à plein nez. Ne les orientez jamais vers vous (et surtout pas vers votre visage) et si vous les prenez en main, tenez-les le plus loin possible (au-dessus) de vous. Sachez qu’ils peuvent teinter légèrement les vêtements et les imprégner de leur odeur. Alors si vous craignez de salir vos wedding parures ou celles de vos convives le Jour J, préférez une séance photo en fin de journée ou carrément day after. 

8. Checkez la météo

S’il fait très humide et chaud, annulez car cela peut devenir dangereux. Les conditions sont bonnes ? Placez-vous impérativement dos au vent.

smoke-bomb-mariage

Source et crédit : The Quirky

9. Soyez rapides

Un fumigène s’éteint au bout d’une petite minute en moyenne. Prévoyez donc des recharges en cas de ratés et n’hésitez pas à suggérer à votre pro de se mettre en mode rafale s’il n’a pas l’habitude de travailler avec des fumigènes.

10. Laissez l’endroit aussi propre que vous l’avez trouvé en arrivant

C’est une évidence mais on préfère tout de même le rappeler : les smoke bombs ne sont pas biodégradables, ramassez-les et jetez-les à la poubelle !

 

 



Laisser un commentaire



9 − = deux